Immanuel Velikovsky , Carolina Bays et météores

Le but de cet article est de mettre en relation les Carolina Bays et les écrits de Immanuel Velikovsky . C’est un résumé d’un article que j’avais déjà écrit en 2013 sur mon ancien blog.

Immanuel Velikovsky

=====================================

1 – les Carolina Bays

https://i0.wp.com/www.sott.net/image/image/s2/41046/large/Carolina_Bays_craters.jpg

Il s’agit d’une énorme région qui s’étend à partir du centre-est des Etats-Unis jusqu’au sud des Etats-Unis , de la côte est jusqu’au centre du continent nord-américain.

https://i1.wp.com/www.sott.net/image/image/s3/69684/full/Carolina_bays_in_the_midwest.jpg

Cette région est couverte de bassins de faible profondeur , ils sont de forme ovale et l’orientation varie d’une région à l’autre.

Que s’est-il passé – comment se sont-ils formés ?

La découverte des Carolina Bays fut faite dans les années 1950 avec l’invention des premiers avions. Il s’agit de nombreuses cuvettes de forme ovale qui sont peu observables à partir du sol , parce que très peu profondes.

http://en.wikipedia.org/wiki/Carolina_bays

Il y en a à partir de la Caroline du Nord jusqu’en Floride. Depuis , on en a découvert d’autres ailleurs dans le monde. Il y en a 500,000 rien que dans la grande région du sud-est des États-Unis.

Quel rapport avec la comète Ison et ces cuvettes ? Apparemment aucun … Ces cuvettes sont très anciennes et Ison n’est même pas encore passé. Mais comprendre la nature de ces cuvettes pourra nous aider à mieux comprendre la composition de Ison.

Selon Wikipedia , les nombreux tests de datation ne donnent pas de résultats fiables. On mentionne  15,000 ans – 40,000 ans – 100,000 ans … peu importe , ce n’est que récemment qu’on reconnaît que toutes ces cuvettes pourraient avoir une origine cométaire. Notons au passage qu’aucun fragment de météorite n’a jamais été trouvé dans cette région.

Cet autre site date les Carolina Bays avec comme résultat 12,900 ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Impactiste

Le plus intéressant est leur forme – ovale et toutes orientées dans la même direction , selon la région – et très peu profondes , donc les projectiles n’étaient pas rocheux , sinon les cratères auraient été profonds.

Une autre image :
https://i0.wp.com/www.cintos.org/ge/ForumPosts/Billings_Siberia.jpg

Remarquez la ressemblance – c’est comme lorsqu’on lance une pierre plate dans l’eau pour la faire rebondir.
Sauf que les spécialistes n’ont jamais trouvé la moindre petite météorite … ni le moindre rocher qui aurait eu la taille correspondante qui aurait pu tracer ces trous.

Vous avez vu les images ?
Je sais que beaucoup d’internautes ne croient pas aux bombardements cométaires périodiques. Mais mettons cette réalité géologique en comparaison avec les écrits de Immanuel Velikovsky.

Au départ , les scientifiques ont pensé que les cuvettes étaient des formations naturelles causées par ‘’géomorphologie ‘’ – c’est à dire par l’action des océans , des glaciations et autres théories de ce genre.

Mais quand on a lu Mondes en Collision de Immanuel Velikovsky , on comprend mieux comment ont été formées ces cuvettes et la composition de certaines comètes.

Selon la science moderne , les comètes contiennent beaucoup d’eau à l’état de glace. Quand une telle comète se fragmente, avant d’arriver vers le soleil , d’énormes flaques d’eau ont pu causer ces cuvettes. Donc ces cuvettes pourraient être des impacts de flaques d’eau – ce qui expliquerait que les cuvettes soient si peu profondes.

Mais Velikovsky ajoute une autre dimension à cela dans son livre :
Nous savons que Titan , une des lunes de Saturne , est très riche en hydrocarbures. Il est aussi possible que des trombes d’hydrocarbures aient causé de telles cuvettes. Il existe même des lacs d’hydrocarbures liquides sur Titan , une des lunes de Saturne , et Velikovsky mentionnait dès 1950 que certaines comètes contenaient … des hydrocarbures , et ce en quantité assez énormes pour causer des pluies d’hydrocarbures – !!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Titan_(lune)

– Les lacs d’hydrocarbures furent découverts sur Titan en 2004 ,
– et Mondes en collision fut écrit en 1950

Les écrits des anciennes civilisations de partout dans le monde racontent même que ces hydrocarbures prenaient feu au contact de notre atmosphère terrestre. Donc , les Carolina Bays ont pu être causés par des impacts de liquide .

Donc , un astre qui passe trop près de la terre a pu déverser ses liquides sur la terre , mais sans que cet astre n’entre en collision avec nous.
Par liquides , entendons-nous bien , je dirais plutôt des substances s’apparentant plus à de la boue , une substance très épaisse.

=====================================

Je ne pensais pas faire une deuxième partie , mais j’ai trouvé une pièce du puzzle qui me manquait lors de la composition de mon article.

Source :
http://www.godlikeproductions.com/forum1/message2402838/pg1

( les liens barrés ne fonctionnent plus )

Comme le montre la vidéo,
Il existe donc un cratère d’impact un peu plus loin que les 500,000 cuvettes qui composent la grande région ou se trouvent les Carolina Bays.

Maintenant , on peut très bien comprendre comment s’est produit cet impact qui s’est vraisemblablement produit il y a environ 20,000 ans.

Le cratère d’impact que la vidéo nous montre est constitué par le noyau rocheux de la comète. Cette roche a très peu subi le ralentissement causé par le frottement lors de son entrée dans l’atmosphère terrestre. Il a donc été plus loin que le reste des débris , et il s’est écrasé dans l’océan , au large des côtes américaines.
Quand aux 500,000 cuvettes , les débris , elles ont été faites par les matières boueuses et liquides qui se sont détachées du noyau et qui ont été plus ralenties par la friction avec l’air, parce que moins lourdes. Elles suivent toutes derrière le cratère d’impact.

La vidéo mentionne la présence de gisements de pétrole justement dans la région du cratère d’impact, ce que mentionnait précisément Velikovsky dans son livre.

Dans le premier article , je mentionnais qu’il existe d’autres régions ou il y a des  »Carolina Bays ».

en Australie
http://www.evolutionaryleaps.com/2011/10/carolina-bays-in-australia/

au Canada
http://fireballs-meteorites.blogspot.ca/2011/06/real-science-under-attack-dirty-tricks.html

Traduction d’un paragraphe :
 » Une caractéristique intéressante de ces «baies» est que l’angle de leur formes … on trouve que les lignes semblent converger sur deux points essentiels: un point se trouve au fond du lac Michigan, et l’autre est dans la partie inférieure de la baie Huron au Canada… On découvrit plus tard qu’il existe des dépressions «baie comme« dans l’American Ouest, Sud-Ouest et autour des grandes régions des Plaines aussi. Beaucoup d’entre eux «baies de la forme des« chaînes de cratères … Il est probable que ces endroits Canada et le Michigan ont été couverts avec des feuilles épaisses de glace au moment quand se sont formés ces «baies», donc un impact sur ces sites serait ont probablement provoqué une explosion de glace. « 

en Russie
http://www.evolutionaryleaps.com/2011/10/carolina-bays-in-russia-hundreds-if-not-thousands/

La présence de  »Carolina Bays » aussi loin qu’en Russie et en Australie nous fait poser la question suivante :
Est-ce le même impact qui aurait pu faire des  »Carolina Bays » dans des régions très différentes dans le monde ?

Réponse :
C’est très peu probable , parce qu’un impact de noyau permet de reconstituer un groupe de débris , les Carolina Bays qui sont au sud-est des États-Unis.

Ce sont donc d’autres impacts de noyaux rocheux qui ont du causer les autres groupes de  »Carolina Bays » ailleurs dans d’autres parties du monde.

Très intéressant, tout ceci nous apprend que la théorie des boules de neige sale de la NASA est très erronée.

=====================================

Immanuel Velikovsky – Les grands bouleversements terrestres

Non seulement Velikovsky a écrit « Mondes en collision » , livre constitué à partir des textes anciens comme la Bible , il a écrit aussi « Les grands bouleversements terrestres » en se basant cette fois-ci des rapports de géologues qui essayaient de résoudre des énigmes difficiles à comprendre.

Pourquoi des blocs rocheux énormes ont traversé une partie des continents pour aller s’échouer sur la terre ferme , comme poussés par des vagues immenses ?

Pourquoi des animaux de races très différentes ont été mourir en hauteur , comme poussés par leur instinct de survie , essayant d’échapper à la montée des eaux ?

Source :

Les Grands Bouleversements Terrestres

Les grands bouleversements terrestres

http://www.lejardindeslivres.fr/gbt.htm

Quelques extraits :

« Dans le district de Fairbanks, de larges coupures, souvent longues de plusieurs kilomètres et parfois profondes de plus de 40 mètres, sont ouvertes le long des vallées tributaires de la rivière Tanana. Afin d’atteindre les veines de gravier, on enlève d’abord une couche supérieure de boue congelée, ou muck, avec des des excavateurs hydrauliques géants. Ce muck contient d’immenses quantités d’ossements d’espèces animales éteintes, telles que le mammouth, le mastodonte, le bison géant et le cheval ».

Ces espèces n’ont disparu que très récemment. Les dernières estimations situent leur extinction à la fin de l’époque glacière ou peu après. La terre de l’Alaska a recouvert leurs cadavres, mais mélangés à d’autres animaux dont les espèces existent encore !

Qu’est-ce qui a déclenché cette hécatombe au cours de laquelle des millions d’êtres vivants ont été mutilés et mélangés aux arbres déracinés ? Hibben de l’University of New Mexico écrit :

Bien que la formation des dépôts de muck soit énigmatique, il est manifeste qu’une partie au moins est arrivée là dans des conditions catastrophiques.
Les restes de mammifères sont en majorité démembrés et désarticulés fragments ont conservé des ligaments, des lambeaux de chair et de peau encore couverts de poils.
Des arbres tordus, déchirés sont empilés en masses séparées. Malgré leurs formes gondolées et tordues, on peut distinguer dans ces dépôts au moins quatre grandes couches de cendres volcaniques.

~ Les îles de l’ivoire
Charles Darwin n’admettait pas que de tels faits se soient produits. Dans une lettre adressée à Sir Henry Howorth, il reconnut que l’extinction des mammouths sibériens constituait à ses yeux un problème insoluble24. L’éminent géologue américain J. D. Dana écrivit : « Le fait que d’énormes éléphants soient enveloppés dans la glace et le parfait état de conservation de la chair montrent que le froid est devenu soudainement extrême, comme en une seule nuit d’hiver et qu’il n’y a pas eu de radoucissement par la suite »

Les blocs de pierre erratiques
« Les océans recouvraient encore en partie les Alpes33 lorsqu’une violente secousse du globe ouvrit tout à coup de grandes cavités (…) et fit céder ou éclater un grand nombre de rochers. (…) En tombant de leur hauteur, les eaux se jetèrent vers ces abysses avec une violence extrême ; elles traversèrent de profondes vallées et arrachèrent d’énormes quantités de terre, de sable et de roche de toutes sortes. Cette masse, poussée par les torrents d’eau, fut dispersée sur les pentes jusqu’à une certaine hauteur, pentes où nous pouvons voir encore aujourd’hui tous ces fragments éparpillés34».
~ Les mers et les terres ont changé de place
« Le fait que les plus anciennes strates [ de la Terre ] aient été mise en morceaux, levées et retournées, ne laisse aucun doute sur les causes subites et violentes qui les ont mises en l’état où nous les voyons maintenant masse des eaux est attestée par les tas de débris et de galets qui s’interposent souvent entre les strates solides. Cuvier fut surpris de constater que « la vie n’a pas toujours existé sur le globe » parce que des couches profondes ne contiennent pas la moindre trace d’êtres vivants.

~ Les cavernes d’Angleterre
En 1823, un professeur de l’Université d’Oxford publia un ouvrage intitulé Reliquiae Diluvianae ( Les Reliques du Déluge ), avec pour sous-titre : « Observations sur les restes organiques contenus dans les cavernes, les fissures et le gravier diluvien, et sur les autres phénomènes géologiques attestant l’action d’un déluge universel ».
~ Les cimetières marins

De nombreux animaux aquatiques sont imbriqués dans ces grès rouges et dans des postures peu naturelles. A l’époque où se sont constituées ces formations « une terrible catastrophe a entraîné la mort brutale des poissons dans une région dont les frontières sont distantes de 160 km ou plus. Quelle action destructrice pourrait expliquer « le brusque anéantissement d’innombrables existences dans une région qui s’étend peut-être sur 25000 km2 ? » …

~ La glaciation des tropiques
Alors qu’il se trouvait au Brésil, l’un des pays les plus chauds du monde, Agassiz retrouva en 1895 toutes les manifestations qu’il attribuait à l’action de la… glace. Ses collègues, qui s’étaient précédemment rangés de son côté, s’étonnèrent à juste titre : … une couverture de glace aux tropiques et sur l’équateur lui-même ? Pourtant, il y avait là des accumulations de dépôts dérivés, des roches striées, des blocs erratiques, des vallées en auge et aussi de la tillite104 polie polissage glaciation… Mais pourquoi une contrée tropicale aurait-elle été recouverte par un manteau gelé épais de plusieurs milliers de mètres ?

~ Les Baleines sur les montagnes
Les squelettes de deux baleines ont été découverts dans les marais du Michigan. Comment ces animaux marins y sont-ils parvenus ?