Le chaos climatique

Article déjà publié.

Samedi 29 juin 2013

Tout est chamboulé dans notre environnement :

tornades – inondations – sécheresses …

Voici ce qui se passe :

Les différentes masses d’air ne sont plus à leurs places habituelles.

Et elles sont plus instables et donc plus dangereuses qu’avant.


Explications :

Selon Wikipedia :

Le pôle nord magnétique :

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%B4le_Nord_magn%C3%A9tique

https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/Magnetic_Pole_%28PSF%29.png/220px-Magnetic_Pole_%28PSF%29.png

Le pôle sud magnétique :

http://fr.wikipedia….g/wiki/Pôle_Sud

https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/59/Pole-south.gif/220px-Pole-south.gif

Auparavant , les pôles nord et sud magnétiques étaient à peu prés alignés ensemble.

Ce n’est plus le cas – et nous y reviendrons plus tard.

Conséquences du déplacement des pôles magnétiques par rapport aux pôles géographiques – Sur le courant-jet :

Normalement , le « jet stream » , qui est la démarcation entre l’air froid provenant des régions froides et l’air chaud des régions tropicales , ressemble à ceci :

https://i0.wp.com/www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim1/motscles/Images/courantJet.gif

Une autre image = en hiver et en été

https://i1.wp.com/wac.450f.edgecastcdn.net/80450F/nj1015.com/files/2013/03/polar_front_summer_winter1.jpg

Depuis quelques années , il ressemble plus à ceci :

http://sciencenotes.files.wordpress.com/2008/04/weather-2008-04-28-currentfronts.jpg

Vous remarquez sans doute que le courant-jet , qui ressemble à une onde, a maintenant des hauts et des creux beaucoup plus exagérés qu’avant …

Mais pourquoi ?

Et d’abord , quelles en sont les conséquences ?

Vu dans l’actualité récemment :

– 2 juin = Température record de 30° relévée au niveau du cercle arctique

– 2 juin = Inondations en République tchèque : un mort, trois disparus

– 2 juin = Chili : une violente tornade dans le sud du pays

– Pluies et inondations en Allemagne, en Suisse et dans l’est de la France

– 1 juin = Australie : de fortes pluies causent des inondations dans la région de Melbourne

– 1 juin = Un puissant ouragan s’est abattu sur l’Ukraine

– 31 mai = États-Unis : incendie de forêt au Nord de Los Angeles

– 30 mai = Ici il pleut, en Laponie il fait 29°C

– 28 mai = Pour la première fois on pourra skier en juin dans les Pyrénées

– 27 mai = La France et l’Europe de l’Ouest engluées dans une situation météorologique exceptionnelle

– 23 mai = Tornade en France à Saint Avold le 23 mai 2013

etc ……

Évidemment , tout ceci n’est pas normal.

Et d’abord , pourquoi le jet-stream est-il déformé , pourquoi cette ligne de démarcation entre l’air chaud et l’air froid a-t-elle des creux et des hauts plus prononcés qu’avant ?

Quelques articles …

Jet stream causing abnormal weather pattern

http://past.theweathernetwork.com/news/storm_watch_stories3&stormfile=jet_stream_causing_abnormal__181210

Voici la traduction d’un extrait de cet article :

«Le creux du jet est également responsable de l’ important effet de la neige qui a persisté pendant les deux dernières semaines dans le sud de l’Ontario »

Les creux et les hauts de Jet Stream sont donc devenus extrêmes.

Pourquoi ?

Revenons maintenant au déplacement des pôles magnétiques.

Ils ne sont plus alignés avec les pôles géographiques.

Conséquence :

12 heures par jour, le pôle nord magnétique est exposé au soleil.

Les 12 autres heures , il est du côté de la nuit.

Même chose pour le pôle sud magnétique :

Il est 12 heures par jour du côté du soleil, et les 12 autres heures il s’en va du côté de la nuit.

Cette oscillation magnétique est anormale.

En considérant que l’air et spécialement l’humidité qui est dans l’air sont conduceurs d’électricité ,  donc de magnétisme , les hauts et les creux du jet stream seraient-ils la conséquence du déplacement des 2 pôles magnétiques ?

La question se pose …


Et pendant ce temps là , comment se comporte le gulf stream ?

C’est très important de le savoir, il est le climatiseur naturel de notre planète. Il fait remonter l’eau chaude dans le nord , et fait descendre l’eau plus froide vers le sud. S’il se dérègle, on devine que tout va changer …

Quelques articles vont nous éclairer :

1

Le débit du Gulf Stream ralentit, vers un refroidissement en Europe ?

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_784_debit_gulf_stream_circula…

2

Le Gulf Stream ne devrait pas s’affaiblir ces prochaines années

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3251_circulation_atlantique_E…

3

Voici un article plus récent qui date de 2011

L’Affaiblissement du Gulf Stream

http://www.choix-realite.org/5367/laffaiblissement-du-gulf-stream

À la lecture de ces 3 articles, on peut en conclure que les spécialistes se contredisent, ils ne savent pas ce qui va se passer dans les prochaines années.

Mais ils sont d’accord sur un point :

Le gulf stream a vraiment changé – !!!

Un dernier article :

L’oscillation nord-atlantique :

http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/03/28/01008-20130328ARTFIG00737-hiver-froid-la-faute-a-la-banquise-arctique.php

https://i1.wp.com/www.lefigaro.fr/medias/2013/03/28/PHOc2a778da-984d-11e2-b563-6cca552084d5-805x453.jpg

Contenu de cet article :

INFOGRAPHIE – Le réchauffement de l’océan Arctique pourrait faciliter les descentes d’air polaire sur l’Europe.

Le froid qui sévit dans le nord de la France depuis le début du mois de janvier et qui devrait encore se prolonger pendant plusieurs jours est-il lié au réchauffement climatique? Les épisodes neigeux exceptionnels qui ont balayé à plusieurs reprises le nord des continents américain et européen sont-ils, eux aussi, le résultat de l’augmentation globale des températures? Seules quelques équipes de climatogues avancent cette hypothèse. Leurs scénarios ne sont pas les mêmes, mais tous s’accordent sur le fait que la réduction de la banquise arctique depuis une quinzaine d’années est en train de modifier les hivers dans le nord de l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique.

En 1979, début des mesures satellitaires, la glace couvrait environ 7 millions de kilomètres carrés d’océan durant l’été. En septembre 2012, ce n’était plus que 3,4 millions.

Bétail prisonnier de la neige

La réduction de la banquise arctique, qui atteint son maximum en septembre-octobre, accentue le réchauffement de l’océan Arctique. Ce dernier aurait pour effet de ralentir les vents en haute altitude qui tournent autour du pôle Nord, ce qu’on appelle le vortex polaire. «Si le vortex ralentit, l’air froid de l’Arctique peut plus facilement s’échapper et descendre vers les basses latitudes», explique Dim Coumou, de l’Institut de Potsdam (Allemagne).

Ce phénomène serait à l’origine des épisodes de grand froid et de fort enneigement qui ont marqué le mois de mars en Europe du Nord et sur le continent nord-américain. Records de froid en Belgique ou dans l’est de la France, jusqu’à 10.000 têtes de bétail prisonnières de la neige en Irlande du Nord, 25 morts en Pologne en mars avec des températures descendues jusqu’à – 24 °C la nuit…

La théorie est séduisante. «Le mécanisme est intéressant, mais, de là à dire qu’il est dû au réchauffement climatique, c’est aller un peu vite en besogne», estime Robert Vautard, du LSCE (laboratoire des sciences du climat et de l’environnement, CEA-CNRS). On n’a pas assez de recul pour avoir des données statistiques suffisantes et il faudrait ­faire des simulations massives sur plusieurs modèles. Les nouveaux scénarios du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), présentés en septembre prochain, n’indiquent d’ailleurs pas de modification radicale de la circulation atmosphérique en hiver dans l’hémisphère Nord.

Citation:

La météo de l’Europe de l’Ouest est beaucoup plus chaotique que celle de la Russie, par exemple, avec son climat continental

Pour le chercheur du LSCE, il n’est pas pensable de prévoir quel temps il va faire en mars en prenant seulement en compte l’étendue de la banquise au mois de septembre. La météo de l’Europe de l’Ouest est beaucoup plus chaotique que celle de la Russie, par exemple, avec son climat continental. Elle dépend des différences de pression entre la dépression située autour de l’Islande et l’anticyclone des Açores, ce qu’on appelle l’oscillation nord-atlantique, plus connue sous le nom de NAO (North Atlantic Oscillation, en anglais). En hiver, deux cas de figure (on parle de régime) peuvent se produire. Soit on est sous un régime de NAO négative (NAO -): les courants océaniques sont orientés vers le sud du continent et, dans ce cas, il fait froid au nord. Soit c’est l’inverse.Pour Robert Vautard, la situation actuelle n’a rien d’exceptionnel en dépit de températures plus fraîches de 0,3°C que la moyenne. On est dans une situation de blocage sous un régime de NAO négative. «En 2010, il y avait eu un hiver très rigoureux. Or, en regardant de plus près, on avait vu que cet hiver était seulement le quinzième plus froid des soixante dernières années.» Cette année, le blocage donne toutefois l’impression d’être interminable, mais la situation actuelle est classique.Qu’on se rassure, l’Europe de l’Ouest n’est pas condamnée à un régime de NAO négative, souligne le chercheur. Dans les années 1990, il y a eu tout un groupe d’hivers doux en Europe du Nord. On était alors sous le régime d’une NAO positive, ce qui accentue sans doute notre impression de changement.

À un régime NAO négative fortement marqué s’ajoutent des descentes d’air polaire poussé par un autre courant moins connu: l’oscillation arctique. La grande question, c’est de savoir si ce phénomène va être ou non accentué par la fonte de la banquise, explique David Salas y Melia, de Météo France. Ce n’est pas la seule piste explorée. L’augmentation de température de l’océan Arctique pourrait accroître l’humidité et augmenter l’enneigement, qui, lui-même, pourrait accentuer le froid hivernal.

L’oscillation nord-atlantique … Elle existe bel et bien, et elle est puissante.

C’est pour cela que de l’air tropical remonte très loin vers le nord,

et que des masses d’air des régions arctiques descendent beaucoup trop vers le sud.

Et les scientifiques ne nous donnent pas la cause de cette étrange oscillation ….

Le fait que les pôles magnétiques soient exposés 12 heures par jous du côté du soleil et 12 heures par jour du côté nuit a-t-il quelque chose à voir avec cette oscillation ?!?

En attendant , nous ne savons pas du tout ce qui nous attend pour les prochaines années , aucun modèle n’est capable de comprendre ce qui se passe actuellement , ni de deviner ce qui se passera demain. Mais une chose est sûre et certaine – tout change , et vite …


Je termine avec une vidéo très éloquente :
Les phénomènes de météo extrême en augmentation partout dans le monde
Vidéo mise en ligne le 7 mai 2013
Bon visionnement …

 

Allez voir à 12 minutes 46 secondes- cela en vaut vraiment la peine …es
46 secondes- cela en vaut vraiment la peine …

Complément d’information :
Lu sur Scott.net dans la section « Changements terrestres »
  • Afghanistan: une énorme tempête de grêle a endommagé 80 hélicoptères américains
  • Le mercure approche 54 degrés Celsius dans l’ouest des Etats-Unis
  • Crue historique du Rio Parana en Amérique du Sud
  • Record de température à Moscou
  • Nuages noctulescents sur Moscou
  • Tempête de neige record en Nouvelle-Zélande
  • Fortes intempéries en Europe Centrale cette semaine
  • Le Sud du Brésil et l’Est du Paraguay sous l’eau !
  • Quatre trombes marines simultanées à Istrie en Croatie
  • De fortes pluies causent des inondations dans le Wisconsin
  • Alaska : chaleur record, jusqu’à 37°C cette semaine
  • Mousson en Inde : le bilan passe à 1000 morts
  • Intempéries : tout rentre dans l’ordre, plus de 256 000 éclairs le 19 juin
  • Inondations au Canada : trois morts, Calgary évacué
Tout cela en quelques jours seulement.
Le chaos climatique est mondial.
N’importe quoi peut se produire , n’importe ou , n’importe quand.
Les masses d’air changent donc de place.
Les masses d’air sec – humide – l’air arctique – les masses d’air tropical … tout cela ne fonctionne plus comme avant , ces différentes masses d’air se placent dans des zones inhabituelles. C’est ce qui cause le chaos climatique que nous constatons.
C’est pour cela que la météo est plus violente et plus dangereuse que par les années passées.

Voici encore un détail … qui a son importance.
PoleShift
Source de cette image :
Cette image démontre que les pôles magnétiques NORD et SUD se déplacent ensemble vers la même direction.
Et cela non plus n’est pas normal.
La question est de savoir comment cela va se stabiliser.
Est-ce que les pôles magnétiques vont finir par reprendre leurs places normales,
ou est-ce que ce sont les pôles géographiques qui vont aller s’enligner avec la nouvelle position des pôles magnétiques ?
Le proche avenir nous le dira …

Justement , au sujet des pôles géographiques,
il existe un article  qui date du 20 janvier 2013 , sur EarthSky.org
Earth is undergoing true polar wander, scientists say
Traduction Google :
Terre subit véritable errance polaire, disent les scientifiques
J’ai mis les détails sur cet article ici :
La terre se cherche un nouvel axe de rotation


http://poles.xooit.fr/f48-Les-preuves.htm